Conso-victime des réseaux sociaux?

Posted on 05/02/2011

2


Tout commence avec quelques tests trop peu envahissants pour qu’on s’en émeuve. Puis apparaissent les multiples services mobiles avec la géolocalisation « huit millions d’utilisateurs mobiles de signaler leur présence dans un endroit – restaurant, salle de cinéma, lieu public » deviennent alors publicité ciblée grâce aux réseaux, Facebook en tête avec les »facebook deals » ou « bons plans ». Super outil pour les marques!

Ici une interaction qui profite directement à la marque »cela leur permet de recevoir le cautionnement automatique de certains de leurs clients » quand ils ont la géolocalisation! « Désormais, si vous ne voulez pas (y) être associé…ne dîtes pas quand vous y allez, simple, n’est-ce pas ?! ». Ca rappelle: « si vous trouvez la TV stupide, fermez la! »

J’avais été extrêmement gênée sur Twitter, de localiser à chaque tweets d’un « Tweeternaute » où il se trouvait, comme une violation d’intimité. Je me demandais à quel moment j’allais le retrouver au WC! la fonctionnalité apparu avec l’Iphone et peut-être en premier, avec le GPS! Je la comprends pour le business et surtout le marketing, formidable opportunité aussi pour les commerces de proximité ou autre vie de la cité, ce qui est l’aspect écolo/partage qui me va!

Alors que les pros du Marketing nous expliquent comment construire sa e-réputation et éviter le linchage le NETtoyage (!),  force est de ne pas croire que « le Web social, ce n’est pas quelques happy few ! » et que l’on peut faire la pluie et le beau temps à coup de petits fours comme au temps de « papa » Séguéla!

On l’aura compris, on attrape plus le consommateur avec les vielles recettes du marketing comme pour la pub, de plus en plus surveillée, critiquée.

Preuve en est, les référenceurs (qui vous placent en tête du peloton…ou non), avouent que malgré des résultats forts honorables et avec de multiples graphs à l’appui, au final le travail reste »terriblement empiriques ». Mais le ROI faisant force de loi, ils sont sollicités par les chefs d’entreprises pour placer la marque en tête des moteurs de recherche et tirer profit de vous retrouver sur la toile.

Le net reste (en apparence) le terrain de jeu de l’internaute regroupé en tribu (« un groupe d’individus qui partagent des coutumes, un langage et un territoire communs. ») avec la difficulté qu’il est extrêmement mobile et rapide…pour le meilleur ou pour le pire!

Publicités
Posted in: Web 2.0